top of page

Manger des morceaux : une étape-clé de la diversification alimentaire

Dernière mise à jour : il y a 4 jours

Le passage des purées lisses aux morceaux est une grande étape dans la diversification alimentaire. Pouvoir proposer des aliments en morceaux à son enfant permet d’introduire de nouveaux aliments, de lui faire découvrir de nouvelles textures, et de continuer à éveiller ses papilles. Pour vous parent, cela simplifie la logistique avec des repas identiques pour tout le monde… et la possibilité d’aller plus facilement manger à l’extérieur !

 

Alors comment savoir si votre enfant est prêt à passer aux morceaux et comment pouvez-vous l’accompagner ?

diversification alimentaire morceaux

 Cet article est proposé par l’équipe d’atouKIDS

 

Les morceaux : à partir de quel âge ?

 

La diversification alimentaire est un processus bien réglé qui suit plusieurs étapes :

 

  • Elle commence entre 4 mois et 6 mois, avec le passage du liquide au solide. Bébé commence à manger des fruits en compotes et des légumes en purée.

  • A partir de 6-7 mois, vous pouvez proposer des textures plus épaisses.

  • Vers 8-9 mois, les morceaux fondants seront appréciés (légumes écrasés, fruits bien mûrs). Même sans dent, votre enfant pourra commencer à mastiquer, mais privilégiez des aliments bien cuits pour que cela reste facile et que votre enfant y prenne plaisir.

  • Enfin, vers 12 mois, vous pouvez introduire de vrais petits morceaux et vers 2 ans, votre enfant saura manger comme un grand.

 

Comment votre bébé vous montre-t-il qu’il est prêt ?


Chaque enfant évolue à son rythme mais certains signes vous indiquent que votre enfant est prêt à manger des morceaux, en voici quelques-uns :

  • S’il a conscience que c’est le moment du repas et s’intéresse à ce qui se trouve dans son assiette.

  • S’il est assez tonique pour tenir son dos droit.

  • S’il a déjà des capacités motrices lui permettant de porter seul les à sa bouche cela montre ou de boire au verre ; cela montre qu’il sera bientôt capable de tenir une cuillère.

  • Si la succion entraine une déglutition « contrôlée » et plus une déglutition réflexe qui elle, est innée depuis la naissance. Ce processus peut se mettre en place dès 4 mois.

  • Si, même sans dents, il effectue le geste de mastication avec ses gencives.


Comment introduire les morceaux ?


Le passage de la purée lisse aux morceaux se prépare, il y a des étapes à respecter pour que votre enfant accepte ces nouvelles textures.


Nous vous conseillons de :

  • Commencer par des purées moulinées, un peu granuleuses. Vous pouvez écraser des légumes bien cuits à l’aide d’une fourchette ou d’un presse-purée. Privilégier la cuisson à la vapeur afin de permettre de conserver les bienfaits des aliments et de garder une texture tendre. 

  • Si cette première expérience est concluante, rajouter des féculents (riz, pâtes, semoule…), à condition qu’ils soient bien fondants.   

  • Emietter la viande ou le poisson en tout petits morceaux.

  • Pour les fruits, choisir des fruits naturellement mous (banane, pêche, poire, …)

  • Introduire des fromages à pâte molle

  • Et enfin, à partir de 12 mois, donner du pain que l’enfant pourra mordiller, ce qui l’aidera en parallèle à faire ses dents.

 

Comment éviter la fausse route, … la crainte de tous les parents ?


Le passage à l’alimentation en morceaux est souvent retardé par crainte d’une fausse route, ou d’un étouffement. Voici quelques pistes pour éviter un accident :

  • En début de repas, asseyez votre enfant confortablement

  • Laissez votre enfant porter seul les aliments à sa bouche

  • Evitez certains aliments : les aliments trop durs (fromages à pâte dure, biscuits durs, fruits durs comme la pomme, …), les aliments filandreux (carottes râpées, asperges, haricots verts,…), les aliments en grains s’ils ne sont pas mélangés avec une purée (petits pois, semoule, riz, …), les aliments ronds et à peau fine (tomates cerise, raisins par exemple, …), les aliments collants (mie de pain, brioche, …) ou à feuilles (salade, endives, …)

  • Et toujours, restez près de lui pour le surveiller et l’encourager

      

😉 Le conseil d’atouKIDS : L’introduction des morceaux se fait petit-à-petit, selon le rythme de l’enfant mais il est important de ne pas introduire les morceaux trop tard dans le processus de diversification alimentaire sinon votre enfant aura du mal à les accepter.

     


Pour conclure, ne faites attentions aux idées reçues : ce n’est pas parce votre enfant n’a pas de dents qu’il ne peut pas manger de morceaux. Des aliments bien préparés lui permettront des découvertes sensorielles nouvelles alors, faites-lui confiance. Et n’oubliez pas : les temps de repas doivent rester des moments de plaisir partagés.

1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page